L'effet entourage, synergie entre cannabinoïdes et terpènes.

L'effet entourage, synergie entre cannabinoïdes et terpènes.

Les extractions de plantes entières incluent généralement du CBD et plus de 400 composés à l'état de traces. Un grand nombre de ces composés interagissent en synergie pour créer ce que les scientifiques appellent un «effet d’entourage» qui amplifie les avantages thérapeutiques des composants individuels de la plante, de sorte que l’effet médicinal de la plante entière est supérieur à la somme de ses parties isolées. Il est important de prendre en compte l'effet d'entourage (ou son absence) lors de l'extrapolation de données basées sur des études animales: 100 milligrammes de CBD isolé sous forme de molécule unique n'est pas équivalent à 100 milligrammes de CBD d'extrait de cannabis à spectre complet.

"Le cannabis est intrinsèquement polypharmaceutique", note le Dr John McPartland, "et la synergie découle des interactions entre ses multiples composants."

Considérons le rôle des terpènes, par exemple. Les terpènes sont des molécules aromatiques volatiles qui s'évaporent facilement et s'annoncent facilement au nez. Divers chercheurs ont souligné l’importance pharmacologique des terpènes, ou terpénoïdes, qui sont à la base de l’aromathérapie, un moyen de guérison holistique populaire. Le parfum irrésistible de la marijuana et son arôme psychoactif particulier sont déterminés par la prédominance des terpènes dans une souche. Environ 200 terpènes ont été trouvés dans le cannabis, mais seules quelques-unes de ces substances huileuses odorantes apparaissent en quantités suffisamment importantes pour être remarquables, voire dignes d'un nez.

Parmi eux figurent les monoterpènes, les diterpènes et les sesquiterpènes, caractérisés par le nombre d'unités répétitives d'une molécule à 5 carbones appelée isoprène, caractéristique de tous les composés terpénoïdes. Les terpènes de la marijuana ont conféré à la plante un avantage évolutif durable. Il s’avère que les terpènes sont sains pour les hommes comme pour les plantes. Dans son rapport publié en septembre 2011 dans le British Journal of Pharmacology, le Dr Ethan Russo a décrit les nombreux attributs thérapeutiques des terpénoïdes, qui font généralement défaut dans les produits contenant uniquement du CBD.

Le beta-caryophyllène, par exemple, est un sesquiterpène que l'on trouve dans l'huile essentielle de poivre noir, d'origan et d'autres herbes comestibles, ainsi que dans diverses variétés de cannabis et dans de nombreux légumes verts à feuilles. Il est gastroprotecteur, utile pour traiter certains ulcères et est très prometteur en tant que composé thérapeutique pour les affections inflammatoires et les troubles auto-immuns, car il se lie directement au récepteur périphérique des cannabinoïdes appelé «CB2». En 2008, le scientifique suisse Jürg Gertsch a documenté l’affinité de liaison du bêta-caryophyllène pour le récepteur CB2 et l’a décrit comme «un cannabinoïde alimentaire». Il s’agit du seul terpénoïde connu pour activer directement un récepteur de cannabinoïde. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles les légumes verts à feuilles sont si sains à manger.



Les terpénoïdes et les cannabinoïdes augmentent le flux sanguin, renforcent l'activité corticale et détruisent les agents pathogènes respiratoires, y compris le SARM (Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline). Dans son article, le Dr Russo a déclaré que les interactions entre cannabinoïdes et terpénoïdes «pourraient produire une synergie dans le traitement de la douleur, de l’inflammation, de la dépression, de l’anxiété, de la toxicomanie, de l’épilepsie, du cancer, des infections fongiques et bactériennes.


Le profil de terpènes du cannabis joue un autre rôle important (ci dessus le profil de terpènes de la variété Gorilla Glue #4).

Le bouquet de terpènes du cannabis - cette «émeute de parfums», disait le poète Arthur Rimbaud, joue un autre rôle important. Les terpènes et le CBD tamponnent la psycho-activité délicate du THC. Les interactions entre cannabinoïdes et terpénoïdes amplifient les effets bénéfiques du cannabis tout en atténuant l'anxiété induite par le THC. Le profil des terpénoïdes peut varier considérablement d'une souche à l'autre. Les patients qui abandonnent une souche appropriée pour une souche plus riche en THC et / ou en CBD peuvent ne pas obtenir plus de soulagement si le profil de terpénoïde est significativement différent.

Source : CBD project
Video : Conférence Dr. Ethan Russo : The Pharmacology of Cannabis Cannabinoids and Terpenes
Etude : β-Caryophyllene, a CB2 receptor agonist produces multiple behavioral changes relevant to anxiety and depression in mice.